Irak

Les informations qui peuvent être utiles pour votre voyage.

Villes Irak  
Informations sur le pays code du pays: IQ
continent: Asie
capitale: Bagdad
langues: arabe, kurde

membres UE: non
membres OTAN: non

GSM: 900
GPS: 33 00 N, 44 00 E
électricité: 230V/50Hz

unité monétaire:
Dinar d'Irak: IQD
1IQD = 0.0007 USD
1IQD = 0.0005 EUR

le code de tél.: +964-1

Bagdad, Irak

Samedi 13, Avril

Un article de Wikipédia à propos Irak

L’Irak Terme recommandé par la Commission générale de terminologie et de néologie, et publié au Journal officiel de la République française le 24 septembre 2008. =, en forme longue la 'République d Irak', parfois orthographié Iraq sous l influence de l'anglais, (en arabe `irāq, العراق et jumhūrīyatu-l-`irāq, جمهورية العراق, en kurde `Iraq, عێراق et Komarê `Iraq, كۆماری عێراق), est un pays du Moyen-Orient, situé au nord de la péninsule arabique. L'Irak, terme qui vient du perse eraq qui signifie littéralement « basse terre », est parfois appelé Bilad ar-Rafidain, littéralement « le pays des deux fleuves », soit la Mésopotamie, en référence au Tigre et à l'Euphrate. Bagdad en est la capitale.

L’Irak actuel couvre une grande partie de la Mésopotamie, l'un des berceaux de la civilisation. C’est sur les berges du Tigre, passant par Bagdad, que l’écriture est née, il y a ans. À l’époque Sassanide, le territoire de l’Irak est intégré au Khvarvaran, la province occidentale de l’Empire perse.

Ce territoire fit longtemps partie de l’Empire ottoman. Il fut occupé par le Royaume-Uni après la Première Guerre mondiale, puis placé sous un régime de Mandat de la Société des Nations. Durant la période du Mandat britannique de Mésopotamie, l'occupant britannique fit face en 1920 à une violente insurrection. Proclamé en 1921, le Royaume d'Irak obtint sa pleine indépendance en 1932.

D’une superficie de 437 072 km², cet État se situe à l'ouest de l’Iran, au nord-est de la Jordanie, à l'est de la Syrie, au nord-ouest du Koweït, au nord-est l’Arabie saoudite, et au sud-est de la Turquie.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Saddam Hussein en 1979, l’Irak a connu trois guerres meurtrières, des répressions sanglantes dont celles des Kurdes et des chiites et plus de dix ans d’embargo. Son régime laïque, fondé à la fin des années 1960 par le parti Baas, a été aboli par l’invasion de la coalition menée par les États-Unis en 2003. Ce régime, en dépit de son caractère dictatorial présent dans la très grande majorité des États du Moyen-Orient, semble avoir été très populaire chez la majorité des sunnites, traditionnellement nationalistes mais minoritaires au sein de la population irakienne.

Le gouvernement est actuellement dirigé par Nouri al-Maliki, à la tête d'une coalition chiite. Dans un effort de répartition des rôles entre les trois principales communautés, l'exécutif est partagé entre trois personnes : le président Jalal Talabani est kurde, le Premier ministre est chiite, et le président du parlement sunnite. Chacune de ces têtes est entourées de deux adjoints, appartenant aux deux autres communautés. Côté religieux, on note deux figures marquantes : le grand ayatollah Ali al-Sistani, et Moqtada al-Sadr, et la disparition de la laïcité au niveau de l'État.

L’Irak détient les deuxièmes (ou troisièmes : de plus en plus souvent, l'Iran affirme avoir la seconde place) plus grandes réserves de pétrole, et il est membre de l’OPEP.
Description above from the Wikipedia, licensed under CC-BY-SA full list of contributors here.
Réserver hôtel
De:
Jusqu'au:

gallérie photo

Irak, Bagdad